Sittelle à poitrine rousse


Sittelle à poitrine rousse

Sittelle à poitrine rousse – Sitta canadensis

Contrairement au grimpereau brun ainsi qu'à la plupart des autres espèces présentes dans son environnement, elle s’alimente en marchant sur le tronc et les branches des arbres de haut en bas, tête première. Cette façon de s'alimenter représente pour elle un gros plus, car elle lui permet d'arpenter la surface de chasse avec une perspective qui lui est propre. Cette technique présente deux avantages importants ; elle lui permet de glaner dans les interstices de l’écorce larves, insectes et petites araignées, qui restent à l'abri du regard des autres espèces, mais aussi de cacher à la vue de ces mêmes espèces la nourriture qu'elle met de côté pour l'hiver. Futée, non ! On la retrouve principalement dans les forêts de conifères matures. Elle charrie et cache dans les arbres, les graines quand celles-ci sont abondantes, pour les jours de disettes. Elle niche dans un trou creusé dans le tronc d’un arbre. Fait inusité, elle applique à l’entrée de celui-ci de la résine prélevée sur les arbres des alentours, sans doute dans le but de décourager les insectes et autres prédateurs de déranger la nichée. Dix grammes d’espièglerie et de joie de vivre, voilà une image qui la représente bien !

#oiseaux #oiseauxcomportemnet #quebecphotogravie #naturequebec #foretboreale

Posts à l'affiche